Zephyr ENR

 

Historique

La société ZEPHYR, crée en 2002 est issue d’un partenariat entre un bureau de conseil agricole en France et un bureau de développement éolien en Allemagne. Notre partenaire (Rübsamen Windenergie GmbH) a développé depuis 1992 en RFA plus de 200 MW, en partie participatifs.


Christian Briard (ingénieur agronome) et Rosemarie Rübsamen (ingénieure en physique) ont mis en place la société Zéphyr Energies Renouvelables en 2002. Depuis ils développent et exploitent des projets éoliens de qualité avec lorsque cela est possible de l’investissement local.


 

Chiffres clés

Sarl   Zéphyr Energies Renouvelables
Capital   8000 €
Siège social   La Pédoyère, 23 route des Communes, 50750 La Mancellière sur Vire
Bureau   11 & 17 Allée des Mûriers, 37550 St Avertin
Siret   442 760 757 00017
Code APE   7112B
TVA   FR76 442 760 757
Effectifs  

6 personnes en France et 4 personnes en Allemagne sur les projets français.

     

 Adhésion à la FEE (France Energie Eolienne) et à l’OFATE (Office Franco-Allemand pour la Transition Energétique)
 

France Energie Eolienne    


 

Activités

ZEPHYR est un bureau de développement et d’exploitation de parcs éoliens, dont l’objectif est l’émergence de projets participatifs dans lesquels les agriculteurs, les riverains, les ruraux seront partenaires du développement et de la propriété des éoliennes.
 

Les activités se répartissent entre le développement de parcs éoliens et l’exploitation des parcs construits.
 

Bien entendu les parcs sont ouverts aux investisseurs qui le souhaiteraient. La vente des parcs en cours de réalisation est aussi une possibilité offerte.
 

Avec le développement des premiers parcs l’activité s’oriente également vers le suivi des parcs construits aussi bien pour la gestion technique qu’administrative.
 

Depuis 2002 en France, différents parcs éoliens ont été construits, soit 34 éoliennes représentant 77 MW et 130 000 MWh/an, et de nouveaux sont à l’étude. Le premier parc est en service depuis 2006.


Le marché français

Christian Briard

"Le marché est long à se développer, mais le développement est inexorable. La France ne sera jamais un leader mondial de l'éolien mais il y a une réelle volonté locale de développement. Les difficultés proviennent principalement des évolutions et interprétations administratives qui peuvent se révéler parfois très 'éolicide' sans même que l'autorité en question soit consciente des contraintes qu'elle impose. Cela entraine un marché en dents de scie avec des années en croissance et des années de stagnation. D’un côté la LTE (Loi de Transition Energétique) et la COP 21 sont prometteurs et de l’autre les blocages administratifs et l’absence d’incitation, voir les barrières politiques locale, rendent le développement très difficile."

Rosemarie Rübsamen

"Je trouve fascinant d´avoir la chance d´appliquer mon expérience dans un autre pays et de pouvoir continuer avec l´idée de projets participatifs. Il me semble que les délais de développement et d´autorisation pour les projets éoliens sont les mêmes qu´en Allemagne. Cela est même vrai au vu des exigences très différentes de la part des autorités : En France, on met l´accent sur les méthodes pour mieux maîtriser l´impact visuel (emplacement en ligne droite etc. Ce qui n´est pas le cas en Allemagne), tandis qu´en Allemagne l´accent est mis sur les impacts sur la nature."